Biographies

Axel KAHN

Docteur en médecine. Docteur en sciences. Directeur de recherche à l’INSERM.

Durant sa carrière il a exercé de nombreuses fonctions dont Président de la Commission du Génie Biomoléculaire, Rédacteur en chef de la revue Médecine, Sciences, membre du Comité Consultatif National d’Ethique, Directeur de l’Institut Cochin, Président de l’Université Paris-Descartes, Président de la Commission recherche de la Conférence des Présidents d’Université.

Depuis 2007, il est Président de la FIRAH (Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur les Handicaps)

Ses travaux scientifiques portent sur le contrôle des gènes, les maladies génétiques, le cancer et la nutrition. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages scientifiques. Cependant ses travaux ne sont jamais disjoints d’une réflexion philosophique qui le conduit à interroger la place de l’humain face au progrès scientifique et aux dérives du capitalisme. Il est notamment l’auteur de : Et l’homme dans tout ça ?, Le secret de la Salamandre, L’homme ce roseau pensant, L’homme, le libéralisme et le bien commun, Être humain, pleinement (2016)…

Afficher l'image d'origine Edgar MORIN

Sociologue et philosophe. Directeur de recherche émérite au CNRS. Fondateur et président de l’Association pour la pensée complexe (APC).

En 1951 Edgar Morion publie L’homme et la mort, une étude polysémique qui anticipe ses travaux sur la pluralité et la complexité. Dans les années 80, il fait le constat que la crise de la pensée (politique et scientifique) est liée aux limites du mode explicatif classique et au manque de conscience de la complexité du monde. Dans Science avec conscience s’impose à lui le principe de complexité, conçu comme une invitation à penser et à cheminer.

Morin se défie autant du morcellement disciplinaire (qui disjoint les couples antagonistes et élimine les contradictions) que des synthèses qui prétendent faire de la pluridisciplinarité (fondée sur l’union des contraires, au dépend de leurs différences et au mépris des zones d’ombre).

Avec La méthode (1977-2004), son grand œuvre, il met à l’épreuve son projet de faire communiquer les savoirs, de les articuler sans jamais négliger ce qui est occulté. Loin d’un système ou d’un programme de penser La méthode nous apprend à apprendre. Ce processus ne fait pas l’économie du problème éthique majeur : celui de l’égocentrisme qui interfère sur nos analyses, sur nos choix et sur nos relations. Seule une stricte éthique individuelle (auto-examen, autocritique, auto-distanciation…) nous permet d’assumer authentiquement l’acte de reliance (avec un autrui, avec une communauté, avec une société, voire avec l’espère humaine), indispensable à tout projet humain.

Dans l’abondante bibliographie d’Edgar Morin, notons : Science avec conscience (1982), Terre-Patrie (1993) et La voie (2012)…

(Biographie AD, validée par EM)

 Résultat de recherche d'images pour "martyne Isabel forest"Martyne-Isabel FOREST

Avocate spécialisée en droit de la santé, des aînés et des proches aidants.

Médiatrice et conférencière spécialisée en droit de la santé, dans la gestion des conflits juridiques et éthiques de fin de vie et en droit psychiatrique et psychogériatrique. Experte inscrite au Tableau des experts en éthique de l’UNESCO, observatoire mondial d’éthique (GEObs) depuis février 2007. Chercheuse associée, Chaire de recherche du Canada sur la culture collaborative en droit et politiques de la santé depuis février 2015.

Responsable depuis 2014 du projet Ensemble, partenaires du soin à la fondation de la Côte (Suisse). Cofondatrice du Bureau international d’humanisation des soins. Directrice des Affaires juridiques du Réseau international Vulnérabilité et Handicap (2008-2015). Cofondatrice et codirectrice du premier programme européen de formation continue en éthique clinique (Faculté de médecine, Université de Genève, 1997-2008).

Elle siège depuis 1997 au Comité de rédaction de la Revue Frontières. On lui doit un article sur le don et la dette dans la relation d’accompagnement dans le N° : Au péril de l’accompagnement.

Elle est l’auteure de nombreux articles, citons : Respect des droits de la personne à la liberté, à l’autonomie et à la sécurité. Réflexion sur ce dilemme crucial (6ème Colloque consacré aux approches non médicamenteuses de la maladie d’Alzheimer, 2013). Les personnes en situation de handicap ne méritent pas les meilleurs accompagnements. Elles y ont droit (CIMA Limoges, 2015). Quelle place sera véritablement accordée au patient expert : réflexion sur les défis (1er Colloque international francophone de l’Université des patients-partenaires de l’Université Joseph Fourier et CHU de Grenoble, 2015).

 Résultat de recherche d'images pour "alain depaulis"Alain DEPAULIS

Psychanalyste, membre de l’Ecole freudienne. Chercheur indépendant.

Il a exercé la fonction de psychothérapeute en Centre Médico-psycho-pédagogique (CMPP), en Consultation Médico-psychologique pour adultes (CMP), de psychologue dans un SSESD pour enfants souffrant de déficit auditif. Il a été l’animateur de l’orientation clinique de l’IME de Grancher qui a conduit à la fondation du SESSAD-DI de Guéret. Ses travaux consacrés aux enfants en situation de handicap ont inspirés le projet de clinique en partenariat, développé dans : Travailler ensemble, un défi pour le médico-social. Complexité et altérité, en coll. avec Jean NAVARRO et Gilles CERVERA, Préface Axel KAHN. Eres 2013. Il est l’auteur de travaux psychanalytiques (Clinique de la demande en consultation infantile, Presses Universitaires de Nancy, 1993 et Le complexe de Médée, De Boeck, 2003, 2008)

Jean NAVARRO

Professeur émérite de Pédiatrie.

Chef de service de gastroentérologie pédiatrique, nutrition, Mucoviscidose, Hôpital Robert Debré 1980-2004. Président du Comité de Nutrition de la Société Française de Pédiatrie, 1982-1984. Président du Comité Médical de l’association Vaincre la Mucoviscidose, 1985-1993, actuellement membre de son Comité Stratégique. Vice-Président de CME de l’ApHp de Paris 1999-2003, puis Directeur de la Politique Médicale 2004-2007. Président du Canceropôle Ile de France 2006-2009, actuellement de son Conseil Scientifique. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages scientifiques spécialisés.

Véronique ALONZO

Née en 1970, j’ai un parcours scolaire classique, avec un Bac général lettres / mathématiques, un BTS de comptabilité et gestion des entreprises, une licence des Administrations Economiques et Sociales.Mariée, mère de trois enfants, Flavien né en 1996, Mathis enfant handicapé né en 2000, Soline, née en 2008. Mon père a été paraplégique à la suite d’un AVC à l’âge de 63 ans (décédé en février 2016).Je travaille dans une collectivité territoriale de plus de 5000 habitants, comme comptable où je suis également responsable du service funéraire.Depuis 2010, je suis présidente du Conseil de Vie Sociale de l’IME de Grancher pour mon second fils. Et depuis 2011, je représente les parents d’élèves au conseil d’école de ma fille. Par mon rôle de représentation, j’ai participé à plusieurs réunions organisées par l’ARS pour « entendre » l’usager. J’ai également participé personnellement à une enquête sur le « ressenti » des familles d’enfants handicapés.

Mireille DEPAULIS

Institutrice

De 1977 à 1981, enseignante en Allemagne dans le cadre des échanges franco-allemands pour la jeunesse. De 1982 à 1990, enseignante auprès d’enfants de migrants et d’adolescents en difficulté. De 1990 à 2000, directrice d’établissements et de services médico-sociaux. Adjointe au maire de Saint Pierre Bellevue en charges des affaires sociales et de la culture.

Christophe DESSAUX

Psychiatre et pédopsychiatre, psychothérapeute

Praticien hospitalier, actuellement chef du pôle de psychiatrie infanto juvénile Drôme-Ardèche Nord-est, Centre et Sud est (C.H. Le Valmont à Montéléger), et directeur médical du CMPP La Pierrotte à Romans sur Isère.Depuis mes débuts en pédopsychiatrie en 1979, je suis passionné par le travail pluridisciplinaire. Dans les lieux et environnements très divers où j’ai la chance de pratiquer, je tente inlassablement de développer le travail en partenariat, et le dialogue entre des approches réputées peu conciliables. En particulier dans le cadre des soins pour de très jeunes enfants autistes, pour des adolescents en grande difficultés, et/ou des jeunes en détresse socio familiale majeure.J’ai traduit cet engagement dans quelques publications comme Les enfants autistes, Freud et Teacch à l’hôpital de jour (1991) et, avec le Dr Caroline BIDAULT, Grille de résilience psychoaffective chez l’enfant, (publiée en 2003, revue en 2013).

Sophie FAVALELLI

Responsable de Service

Formation d’éducatrice spécialisée, CAFERUIS. Depuis 1990, travaille dans des établissements médico-sociaux (IME, SESSAD, Service Accueil de jour d’enfants polyhandicapés, et en Dispositif d’Accueil Temporaire (répit familles). Participe à différents réseaux Départementaux, Régionaux et Nationaux dans les domaines SESSAD, Accueil Temporaire et Polyhandicap. Actuellement en poste au sein de l’ADAPEI35 sur le territoire de Saint-Malo. Un travail permanant en transdisciplinarité.

Andréas HARTMANN

Neurologue

Praticien Hospitalier à la Pitié-Salpêtrière où il coordonne les activités du Centre de Référence National Maladie Rare dédié au syndrome Gilles de la Tourette (SGT). Ce centre a été créé en 2007 et regroupe des professionnels de divers horizons, tous impliqués dans le suivi et la prise en charge de patients atteints du SGT, de l’enfant à l’adulte. Andreas Hartmann a été formé en Allemagne avant de rejoindre Paris en 1997 pour un stage postdoctoral dans un laboratoire INSERM, puis en tant que clinicien à partir de 2003, partageant son temps entre soins, recherche préclinique et clinique, et l’enseignement. Ses autres intérêts concernent l’accueil des réfugiés et victimes de la torture (membre du Conseil d’Administration du Centre Primo Levi, à Paris), et l’analyse existentielle selon Viktor Frankl, pour laquelle il suit une formation.

Philippe MERLIER

Philosophe, professeur agrégé au lycée Suzanne Valadon de Limoges (87)

Il a étudié la philosophie à l’université de Paris IV (Sorbonne) et Paris XII (Créteil). Il a soutenu sa maîtrise sur Husserl (‘’Approche de l’horizon’’) en 1991 et son D.E.A. sur Patočka (« Patočka et le problème du sens ») en 1992. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur Jan Patočka à l’université Paris VIII en 2000 (« Patočka, le soin de l’âme et l’Europe », éd. L’Harmattan, coll. Ouverture philosophique, Paris, 2009).

Depuis 2005, il enseigne la philosophie sociale, l’éthique en travail social et la méthodologie du mémoire d’initiation à la recherche dans le champ professionnel aux étudiants de 3ème année préparant le diplôme d’Etat de Conseiller en économie sociale familiale (DECESF). Organisateur depuis 2004 des journées annuelles de formation continue professionnelle (Plan Académique de Formation) des professeurs de philosophie de l’académie de Limoges. Intervenant sur les fondements philosophiques de l’éthique médicale : « soins infirmiers et réflexion éthique », à l’Institut de formation en soins infirmiers du CHU de Limoges. Il poursuit des recherches en phénoménologie et en philosophie du langage. Il est l’auteur de Philosophie et éthique en travail social, éd. Presses de l’Ecole des Htes Etudes en Santé Publique (EHESP), Rennes, 2013 et Normes et valeurs en travail social. Repère pour le soin dans la relation, éd. Seli Arslan, Paris, 2016.

Alain MOLAS

Pédo-psychiatre, psychanalyste membre de l’Ecole freudienne.

A occupé les fonctions de Médecin directeur de CMPP (Dax, Tarbes), d’IME (ADAPEI de Rivière (40), d’IME-IMPRO (Campan), d’IMP (Lourdes), d’IR (Hagetmau, Lourdes, Tarbes)
A fait des supervisions de Maisons Vertes (Pau et Tarbes), de SESSAD (Pau)
A travaillé avec F. TOSQUELLES et R. GENTIS.
A assuré la Présidence de l’Ecole Freudienne pendant huit ans. Depuis plus de vingt ans, il a animé un séminaire sur ‘’La clinique avec les enfants’’ à Paris, à Tarbes et depuis trois ans à Bordeaux.

Danielle PICCO

Directrice, diplômée CAFDES de l’EHESP

Dirige le Dispositif Enfance La Passagère établissement et services médico sociaux accompagnants des enfants et adolescents présentant un handicap mental avec troubles associés, sur le territoire de Saint Malo et Dol de Bretagne pour l’Adapei 35.

Diététicienne et éducatrice spécialisée de formation, cadre de direction dans les établissements de la fonction publique hospitalière de 1991 à 2006 à EDPAMS dans les Ardennes auprès de publics enfant et adulte. Depuis 2007 en direction d’établissements et services pour des associations de parents en Picardie puis en Bretagne à partir de 2009. Formatrice vacataire au sein d’écoles de travailleurs sociaux et de collèges coopératifs pour les niveaux I et II. Administratrice au CREAI de Bretagne. Participe à la mise en réseau d’acteurs médico-sociaux, sanitaires, scolaires, entreprises sur des bassins de vie.

Albert PREVOS

Inspecteur général de l’éducation nationale honoraire

Agrégé de lettres classiques, Albert Prévos a occupé au Ministère des affaires étrangères plusieurs postes de responsabilité culturelle à l’étranger, au Japon, en Egypte et au Québec, de 1971 à 1983. A son retour en France, il est chargé des relations européennes et internationales du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche puis nommé directeur du Centre national des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS – 1987-1993). Il est ensuite directeur des relations européennes et internationales du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (DRIC – 1993-1999).

Albert Prévos a coordonné le rapport de l’Inspection générale sur l’éducation inclusive (2009) et contribué à l’organisation de deux colloques sur l’éducation inclusive, l’un en 2007, pour le ministère de l’Education nationale, à Clermont-Ferrand, à l’occasion de la Présidence française de l’Union européenne, le second, en tant que président de la commission française sur l’éducation inclusive de l’UNESCO, à Paris, en septembre 2013 : « L’éducation inclusive : une formation à inventer » (Actes publiés par l’UNESCO en 2014).

Il est aujourd’hui président du Conseil français des personnes handicapées pour les questions européennes (CFHE) depuis 2014, vice-président de la Fédération des associations pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) depuis 2009, membre du CNCPH (Conseil national consultatif des personnes handicapées) et de la CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l’homme).

Il est président du Conseil de l’ESPE (Ecole supérieure du professorat et de l’éducation) de l’académie de Limoges depuis 2013.

Résultat de recherche d'images pour "corinne rougerie limoges"       Corinne ROUGERIE

Docteure en Sciences de l’éducation.

Sa thèse « L’accueil en établissement public à caractère social : analyseur des implications professionnelles » a été menée sous la direction de Gilles MONCEAU, laboratoire EMA (Ecole, Mutation, Apprentissage), Université de Cergy Pontoise. Elle est membre associée au Laboratoire FRED (Francophonie, Education, Diversité), Université de Limoges. Elle coordonne le PREFASS Limousin (Pôle Recherche Formation en Action Sociale et Sanitaire du Limousin) et intervient comme formatrice spécialisée en analyse des contextes institutionnels. Membre du réseau international ’’recherche avec’’ depuis 2014, elle s’intéresse et participe à la production de travaux de recherches en incitant des coopérations entre professionnels d’établissements sociaux et de santé, les étudiants du champ professionnel et de l’université, les enseignants chercheurs et les formateurs du travail social et de la santé.

Pierre TAGAND

Instituteur spécialisé

Après ma formation à l’école normale, j’ai enseigné en classe ordinaire puis rejoint l’enseignement spécialisé en classe de perfectionnement. Formation spécialisée à Lyon.

J’ai ensuite rejoint un établissement MGEN accueillant des enfants malades et scolarisés dans la structure. Mes élèves ont d’abord été de jeunes asthmatiques en retard scolaire, puis des enfants présentant différentes pathologies nécessitant une convalescence ou une rupture avec le milieu familial. Enfin de jeunes enfants obèses avec des troubles associés venus en cure d’amaigrissement. Directeur pédagogique, je recevais également les familles pour répondre à leurs demandes et cheminer vers la prise en compte de l’évolution de leur enfant.

J’ai ensuite enseigné en SEGPA, puis en Creuse, en IME et en SESSAD durant quinze années.

J’ai participé à l’expérience de Clinique en partenariat au SESSAD de Guéret.

Maryse PINGRIEUX

Cadre supérieur de santé, faisant fonction de directrice des soins au centre hospitalier Bernard Desplas de Bourganeuf.

Infirmière diplômée d’état depuis 1988. De 1988 à 2000, infirmière en service de médecine au centre hospitalier de Bourganeuf. De 2001 à 2002, infirmière dans l’équipe mobile de soins palliatifs départementale de la Creuse. De 2002 à 201, cadre formatrice à l’institut de formation en soins infirmiers de Guéret. De 2011 à 2014, cadre de santé en service de soins de suite et de réadaptation au centre hospitalier de Bourganeuf. Depuis 2014 cadre supérieure de santé, faisant fonction de directrice des soins.

Diplômes universitaires de soins palliatifs et d’éthique médicale.